TÉLÉ NOSTALGIE CONVAINCRE SES PARENTS D’AVOIR LE« CÂBLE »

YAN LAUZON Collaboration spéciale

2023-01-21T08:00:00.0000000Z

2023-01-21T08:00:00.0000000Z

Quebecor Media

https://jdm.pressreader.com/article/281505050338584

TÉLÉVISION

Enfant, les émissions jeunesse québécoises ont beaucoup diverti Tatiana Polevoy. Les galas d’ici ont aussi créé de beaux moments en famille pour l’animatrice qui a convaincu, par écrit, ses parents d’avoir un plus grand choix télé que celui offert par les canaux de base… Tatiana, quelles émissions jeunesse t’ont marquée ? J’ai adoré l’émission Zap [diffusée dans les années 1990 à Radio-Québec, NDLR] qui se passait dans une école secondaire. Je regardais ça alors que j’avais 10 ans et je trouvais que le secondaire, ça avait donc l’air « wild » ! Je me souviens du jeu de Caroline Dhavernas ; je la trouvais tellement bonne. J’ai aussi beaucoup regardé Vazimolo. André Robitaille était mon idole. Je l’ai côtoyé dans ma toute première job en télé, alors que j’étais recherchiste pour l’émission C’est juste delaT V, qu’il animait à l’époque. J’étais très impressionnée ! Je l’ai retrouvé ensuite sur Entrée principale. C’est l’une des personnes que j’admire le plus dans le milieu. Quels sont tes plus beaux souvenirs télé liés à l’enfance ? Lorsque c’était soir de gala (L’ADISQ, Les Gémeaux ou Les Métrostar), mes parents apportaient la télé dans la cuisine, avec les grandes oreilles de lapin de l’époque. On s’habillait chic et on regardait le gala en mangeant ! C’était notre tradition. Regardais-tu beaucoup la télé lorsque tu étais toute jeune ? Quand j’étais jeune, on n’avait pas le câble chez nous. Mes parents étaient un peu « hippies » et résistaient à ça. Je me souviens leur avoir écrit une lettre pour les convaincre que c’était absolument nécessaire, et ils avaient fini par flancher ! Y a-t-il un personnage qui t’a influencée ? Beaucoup de personnages m’ont marquée, comme Sophie Bonin-Jutras [jouée par Katerine-Lune Rollet, NDLR] dans Watatatow et Épine dans Degrassi, mais aucun ne m’a vraiment influencée. Y a-t-il encore une chanson d’une émission qui te reste en tête ? Allume tes 100 watts, la chanson-thème du Club des 100 watts ! Je l’écoute encore régulièrement. Et je le dis sans ironie ! Quelle « toune », quelle mélodie ! Y a-t-il un personnage que tu aurais aimé jouer pour les enfants ? J’aurais aimé être Jessica Barker dans Les Intrépides. Je jouais à l’imiter dans ma ruelle ! Quel univers souhaitais-tu faire découvrir à tes enfants ? J’ai fait regarder à mes enfants tous les films des Contes pour tous et ils adorent ça. Que penses-tu de la télé jeunesse d’aujourd’hui ? La télé jeunesse est créative et en santé au Québec. Je pense à des émissions comme L’île Kilucru ou encore Comme des têtes pas de poule, que je regarde avec mes enfants. Mais je trouve dommage qu’aujourd’hui, on écoute beaucoup la télé sur demande. Lorsque j’étais jeune, on ouvrait la télé, il y avait deux chaînes qui diffusaient des dessins animés le samedi matin et c’était tout. Je n’aurais jamais choisi de regarder Les cités d’or par moi-même avec la télé sur demande ! Mais je suis heureuse d’avoir regardé ça. Alors le samedi matin, chez nous, il n’y a pas de Netflix ou de télé sur demande pour mes enfants de 4 et 7 ans. Ils regardent la télé « en direct », comme dans le bon vieux temps ! Ils chialent, mais je suis sûre qu’ils vont me remercier plus tard ! Tatiana Polevoy est collaboratrice au magazine de société La vie est un carnaval animé par Sophie Fouron et diffusé les vendredis à 21 h par TV5. L’émission est également disponible sur TV5Unis.ca.

fr-ca