UN TOURNAGE SOUS LE SIGNE DE L’ÉMOTION POUR HUGH JACKMAN

2023-01-21T08:00:00.0000000Z

2023-01-21T08:00:00.0000000Z

Quebecor Media

https://jdm.pressreader.com/article/282342568961304

CINÉMA

Hugh Jackman et Florian Zeller avaient déjà communiqué il y a des années, pour un autre projet. Mais, après les Oscars remportés par Le père, Hugh Jackman a lu la pièce Le fils. Les deux hommes ont raconté la suite lors de la conférence de presse de présentation du long métrage à la Biennale de Venise. « Lorsque j’ai lu Le fils, j’ai ressenti un feu jusque dans mon ventre. C’était une compulsion. C’est un sentiment très effrayant, très beau, et que l’on éprouve rarement en tant qu’acteur que celui de sentir que le rôle est fait pour vous. Ce qui fait peur est qu’il est possible qu’on n’obtienne pas le rôle », a ainsi dit Hugh Jackman. « J’ai envoyé un courriel à Florian en lui disant que s’il n’avait personne en tête, j’étais intéressé. Nous nous sommes parlé peu de temps après. Oui, je suis parti à la chasse du rôle et je suis ravi de l’avoir obtenu. » Le réalisateur a reçu son courriel et a été touché par l’humilité et l’honnêteté de l’acteur. « J’ai senti qu’il y avait quelque chose de spécial dans son approche. Nous nous sommes rencontrés sur Zoom–c’ était il y a deux ans et c’était la seule manière d’entrer en contact. Ce devait être une première rencontre, je n’avais pas l’intention de prendre une décision », s’est souvenu le cinéaste. « Et, au bout de huit minutes, je lui ai offert le rôle. J’ai ressenti quelque chose de très fort sur les raisons pour lesquelles il était connecté à cette histoire. Et j’avais l’impression qu’il pourrait explorer tous ces territoires émotifs honnêtement et humblement. Ça a été la meilleure décision de toutes, le cheminement a été joyeux, honnête et intense. » UN TOURNAGE CATHARTIQUE En plein tournage de Le fils, Hugh Jackman a perdu son père, décédé de la COVID-19. « Je me souviens de m’être dit qu’il fallait que je m’appuie sur tout le monde. Dans le passé, lorsque je devais tourner une scène particulièrement émotive, je me retranchais dans mon propre monde. Et là, je me disais que j’avais besoin de guérir, que j’avais besoin de l’équipe, de la caméra, du son, des gens, de tout le monde. J’avais besoin de m’appuyer sur eux. Et j’ai senti la présence de mon père », a-t-il ainsi confié sur les ondes du réseau CBS. Le fils a eu un impact durable sur le père qu’est l’acteur. Avec des enfants âgés de 22 et de 17 ans, Hugh Jackman a changé son approche parentale. « J’ai appris que c’était normal de ne pas savoir, que c’était normal de montrer sa vulnérabilité. Maintenant, en tant que parent, je vais dire à mes enfants que je ne sais pas, que je ne suis pas certain. » « Le film va démarrer des conversations, va permettre de dire qu’on peut ne pas savoir, qu’on peut s’appuyer sur d’autres, qu’on peut prendre du temps et qu’il faut réaliser qu’on a besoin d’un village pour élever un enfant. » Le fils a pris l’affiche à travers la province le 20 janvier.

fr-ca